vendr 10
20:00

Théatre - "Nous sommes momentanément absents" - Garcia Lorca/Collectif 1984

vendredi 10 juin 2016 à 20h

Théatre - "Nous sommes momentanément absents" - Garcia Lorca/Collectif 1984

vendredi 10 juin - 20h00 / Théatre : "Nous sommes momentanément absents"

vendredi 10 juin 2016 20:00

lieu : Garcia Lorca
adresse : 47/49 rue des Foulons, Bruxelles
0484 06 99 46
info@garcialexorca.be

Le centre Garcia Lorca asbl vous invite le vendredi 10 juin à 20h00 pour la pièce

"Nous sommes momentanément absents" du collectif 1984.

Avec Annick Faniel et Jacques Esnault. Mise en scène de Patrick Duquesne.
PAF : 6 € (3€ chômeurs, CPAS,...)
Merci de réserver vos places ici

Michel Delattre, un ouvrier au chômage depuis bientôt 2 ans, a deux enfants, et sa femme est à nouveau enceinte. Il n'hésite donc pas à se présenter à l'entretien d'embauche que lui propose une « multinationale multisecteurs présente dans 42 pays à la recherche de collaborateurs plein temps ». Lors de l'entretien avec le chef du personnel, Catherine Désir, il participe à toute une série de petites épreuves fort déconcertantes mais qu'il semble plutôt bien réussir, et finit par apprendre que l'excellent salaire qui lui est offert s'échange contre une place de contremaître sur les chaînes de montage de mines antipersonnel. Michel Delattre est soudain beaucoup plus hésitant à accepter l'offre d'emploi, mais le chef du personnel le pousse à balayer les considérations éthiques qui le freinent. « Le plus important », dit-elle, « c'est de sauver l'économie nationale, même si pour y arriver il faut perdre un peu de son humanité ».

Jusqu'où la dictature qu'exerce l'économie mondialisée sur l'être humain ira-t-elle ? Nous convaincra-t-elle qu'il faut accepter la guerre parce qu'elle régénère l'économie ?
Au-delà de la réalité ignoble des mines antipersonnel et des tortures existentielles que peut s'infliger un individu confronté au paradoxe de faire mourir des gamins pour nourrir les siens, le spectacle cherche à évoquer plus largement le cercle infernal dans lequel la société actuelle s'est enfermée : puisque la loi de la mondialisation c'est « soyons rentables et compétitifs », rien ne doit entraver l'accumulation de capitaux et de richesses.

Colectivo Garcia Lorca Collectif
47/49 Rue des Foulons
1000 Bruxelles

http://www.garcialorca.be

Source : http://bxl.indymedia.org/spip.php?article1125...