lundi 18
20:00

Conf gest. Si on empêchait les riches de s'instruire plus vite que les pauvres Lepage

lundi 18 mars 2013 à 20h

Conf gest. Si on empêchait les riches de s'instruire plus vite que les pauvres Lepage

Une autre histoire de l'éducation : « Et si on empêchait les riches de s'instruire plus vite que les pauvres ? » ou comment j'ai raté mon ascension sociale

lundi 18 mars 2013 /
20h à La Vénerie/Espace Delvaux

Inculture(s) 2. Une autre histoire de l'éducation : « Et si on empêchait les riches de s'instruire plus vite que les pauvres ? » ou comment j'ai raté mon ascension sociale

Conférence gesticulée par Franck Lepage

En 1792, la Convention auditionne le rapport du marquis de Condorcet sur l'instruction publique. Qui se souvient des autres projets d'éducation, dont celui de Mirabeau ou celui de Lepeletier de St Fargeau ? A la différence de ce dernier qui interrogeait vraiment les conditions d'une égalité des apprentissages et des savoirs, le plan de Condorcet comporte un fort risque d'élitisme et une différenciation des citoyens par le savoir, difficulté contournée par le recours ambigu au concept de "méritocratie". Deux siècles et 182 ministres plus tard, on pose toujours la question : "Comment concilier égalité des savoirs et méritocratie ?" On ne le peut pas ! La méritocratie et l'égalité sont inconciliables ! Ce sont deux principes opposés et il faut nécessairement choisir, le comble de la perversité étant de choisir la méritocratie en faisant semblant de désirer l'égalité.

« Je me suis mis au parapente parce que j'avais raté mon ascension sociale. Et que je voulais montrer à mon père que j'étais capable de m'élever. J'avais un père qui - je sais pas, vous avez peut-être eu des parents qui sont comme ça, certains d'entre vous -, j'avais un père qui voulait absolument que je m'élève en société, que je monte. Alors comme j'ai complètement raté mon ascension sociale, je me suis mis au parapente. Pour que mon père me voit une fois dans sa vie m'élever. » Franck Lepage

Franck Lepage est l'un des fondateurs de la coopérative Le Pavé qui a donné un nouveau souffle à l'éducation populaire en France. En évoquant la mémoire de Christiane Faure, il aborde de façon critique le rôle de la culture dans la société avec un spectacle intitulé Inculture(s) 1 - L'éducation populaire, monsieur, ils n'en ont pas voulu..., qu'il a joué plus d'une centaine de fois lors de conférences gesticulées, ni tout à fait un spectacle ni tout à fait une conférence.

Lundi 18 mars à 20h
La Vénerie / Espace Delvaux (Rue Gratès, 3 à Watermael-Boitsfort)
10 € / 8 € / 8 € / 1,25 €
Infos : 02/663.85.50. Réservations indispensables : 02/672.14.39 - www.lavenerie.be

Une soirée organisée par La Vénerie, Centre culturel de Watermael-Boitsfort, et PAC - Présence et Action Culturelles.

Le mardi 19 mars à 13h30, rencontre avec Franck Lepage sur le thème Education populaire vs. Education permanente : rien de neuf sous le soleil ? , animée par Yanic Samzun (PAC). Lieu : La Vénerie / Ecuries - Place Gilson, 3 à 1170 Bruxelles. Entrée : 5 € / 3 €. Réservation conseillée. Accueil dès 12h30.

Franck Lepage présentera également Inculture(s) 1 le 20 mars à La Tricoterie (Bruxelles) dans le cadre du Festival international de théâtre-action. www.fita2013.be