vendr 22
20:02

Rituel|le LEVANIÅ - Vers le haut, Terre noire... la lever vers bas

vendredi 22 octobre 2021 à 20h02

Rituel|le LEVANIÅ - Vers le haut, Terre noire... la lever vers bas

Les vendredi 22 et samedi 23 octobre prochain, verra le passage sur Terre d'une nouvelle œuvre :

Rituel|le LEVANIÅ vers le haut,Terre noire... la lever, vers le bas.

Rituel d'éclipse nuptiale pour voix, violon+Alto, taikos, voix en miroir & bande

Michaël|le Grébil Liberg

Avec

Anouk Molendijk : φωνή

Clara Levy : Fidl, Groyse Fidl

Tsubasa Hori : 和太鼓

Els Van Laethem : Spiegelstemmen

&

Thomas François : Licht

Frederic Alstadt : Anrejistreman son

Adèle Grégoire & Théo Sixou : Cinematrographers

Michaël|le Grébil Liberg : composition, scénographie rituelle, dramaturgie talismanique.

« Une nuit, une fois la lune et les étoiles contemplées, je me mis au lit et m'endormis. Au plus profond de mon sommeil, je crus lire un livre rapporté de la foire, et voici ce qu'il raconte. » Johannes Kepler, in Le Songe ou l'Astronomie lunaire.

Il est des moments d'obscurité nocturne, lorsque la nuit plonge le monde dans l'ombre, que nous plongeons dans une eau immobile, stagnante, où tout se tient là, transi, suspendu, dans l'attente. Le réel ressemble soudain à un songe, le songe de cet instant où chaque chose retient son souffle, le regard plongé et inquiet devant une éclipse totale de Soleil, et où plus rien ne bouge ; presque rien, à part une brise sonore. Rien ne vient perturber le silence de l'intranquilité naissante. Et cela provoquerait sur les corps un retour à l'origine, l'onde ténébreuse, un retour à un langage primordial, faisant remonter des limbes l'animalité en nous, le temps des louves... Et le Temps lui-même semblerait alors suspendu dans cet interstice utérin, une suspension obscure d'où remonterait le désir, son bain amniotique. Cela ferait naître alors un sentiment de la durée très particulier, devant l'immobilité d'une flèche du Temps qui semblerait indécise à repartir. Et c'est comme si l'on attendrait alors quelque chose, peut-être le retour de Sa lumière, une Terre fertile. Et c'est dans ce « stare in sospeso », au cœur de cette pensée que naît Rituel|le Levaniå, et qu'elle déploie une cérémonie rituelle en six phases, une prière à l'écoute de nos profondeurs doubles dans l'ombre de notre temps, à faire sourdre une connivence des contraires, création et décréation, retrait et reprise, continu et discontinu, Signal sur bruit... Ici, à l'approche de l'éclipse, se projette une imploration quasi magique, émergent de la terre ténébreuse des chants si anciens qu'ils n'ont pas encore été enfantés, comme un appel ƒéminin désespéré, une hymne en miroir vers Séléné, pour Gaïa : Là, l'espoir de nourrir le limon du présent, un présent plus que jamais en péril.

Pour assister à l'éclipse qui vient, rendez-vous dans la très rouge et belle salle de la Project(ion) Room, rue de Praetere 55, 1180, Bruxelles. Le rituel commencera à 20h02 précise.

Pour réserver : info@senghorex.be // 02 230 31 40 // www.senghor.be/

« à l'approche de la

Lunne plainne

on atteint son double

parfois sonner la charge

parfois cesser le feu

parfois pleurer en silence

parfois chanter à tue-tête. »