mercr 13
18:00
mercredi 13 février 2019 à 18h

Cabinet de curiosités économique | Vernissage

L'exposition Cabinet de curiosités économiques propose une immersion dans les recherches et expérimentations du Laboratoire sauvage de recherches expérimentales Désorceler la finance.

Les marchés financiers sont devenus omniprésents dans nos vies. Pas un jour ne passe sans que l'on nous impose des restrictions (moindre accès aux services publics, réduction des allocations, réduction des subventions, réduction de l'espace public, restrictions budgétaires à l'échelle d'un gouvernement, d'une école, d'un pays…) sans nous en dévoiler l'origine ou l'objectif si ce n'est qu'il n'y a "pas d'alternatives" et qu'il faut "rester compétitif".

Les marchés financiers agissent sur nous tels un pouvoir sorcier : ils semblent invisibles et insaisissables, et pourtant ils nous paralysent : l'omniprésence de leur volonté nous empêche d'inventer un monde sans eux. Désorceler la Finance a pour objectif de nous défaire de cette emprise sorcière et de nous aider à nous (re)mettre en mouvement. Le Laboratoire mobilise des artistes, des activistes et des citoyen.ne.s pour se libérer du pouvoir de la finance et pour ensemble imaginer et mettre en œuvre d'autres modèles de fonctionnement et de répartition des richesses.

Le Cabinet de curiosités économiques sera accueilli du 13 au 28 février 2019 inclus par la Galerie de l'École de recherche graphique (Erg), rue du Page 87 à Bruxelles.

Une programmation d'événements incluant rencontres, performances, conférences, sera associée à l'exposition. A suivre!

Cette exposition est coordonnée et réalisée par Emmanuelle Nizou, Fabrice Sabatier, Aline Fares, Camille Lamy et Luce Goutelle, en collaboration avec Julien Celdran avec les contributions de Maxime Lacôme, Dimitri Tuttle, Yohan Dumas, Ilaria Boscia, Vincent Matyn, Antoine Kopij et de nombreux autres complices du laboratoire.

www.desorcelerlafinance.org

Contact : Judith (Judithex@desorcelerlexafinance.org)

Source : https://www.facebook.com/events/3862222454848…
Source : message reçu le 18 janvier 16h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir