lundi 20
12:30

Invitation à une discussion participative : Du déni au délit de Solidarité

lundi 20 décembre 2010 à 12h30

Invitation à une discussion participative : Du déni au délit de Solidarité

Ateliers

Le 20/12 de 12h30 à 15h30.

Invitation à une discussion participative, critique et constructive sur le projet de documentaire:

Du déni au délit de Solidarité.

Laboratoire citoyen, solidaire et audiovisuel

Bruxelles Laïque réalise un documentaire sur les actions de solidarité et, en particulier, sur les freins que certaines d'entre elles rencontrent (contraintes administratives, dissuasion, criminalisation,...).
Certaines formes de solidarités sont-elles valorisées voire imposées alors que d'autres sont reléguées ou même condamnées ?
Avant de finaliser ce documentaire, nous souhaiterions soumettre sa trame et ses illustrations à une discussion participative, critique et constructive avec des acteurs de la campagne "Justice sociale" du CAL, les participants au reportage ainsi que certains partenaires.

Cet exercice aura lieu le lundi 20 décembre de 12h30 à 15h30, autour d'un sandwich, à Bruxelles Laïque (18-20 avenue de Stalingrad - 1000 Bruxelles).

Le projet de documentaire sera découpé en séquence qui feront chacune l'objet d'une discussion.

Places limitées, merci de confirmer votre présence pour le jeudi 16 décembre par téléphone : 02/289 69 00 ou par mail : bruxelexles.laique@lexaicite.be.

Synopsis
La solidarité institutionnelle mise en place par l'État social se délite et se voit compensée par des dispositifs d'assistance et de protection pour les personnes qui en sont exclues. La logique d'activation, de responsabilisation et de contrôle qui les sous-tend n'est pas sans effet pervers. Loin de résorber le chômage et la pauvreté, elle tend à augmenter le stress et la pression qui pèsent sur les personnes en situation de précarité. De plus en plus de comportements - notamment de solidarité élémentaire- sont pénalisés par ces dispositifs et de plus en plus de personnes précaires en sont exclues. La solidarité avec les exclus des exclus (exclus de la sécurité sociale et de l'assistance) n'a pas bonne presse. Elle se voit discréditée, dissuadée voire réprimée. En effet, certains citoyens soutiennent ceux qui n'ont pas droit à la solidarité, notamment les sans-papiers, et pour ce faire dénoncent le système ou les pratiques d'exclusion. Ils se confrontent alors aux forces de police....

Source : http://www.bxllaique.be/index5.php?m1=0&m2=7&...

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir